Projection gratuite de films « The Rhythms of Revolt »

Quand et où ?


22 mai à 17:30h

23 mai à 18:00h

Du 22 au 24 mai 2024 à 17h30 ou 18h

Théâtre El Hamra


Dans le cadre du prochain atelier "The Rhythms of Revolt", qui se tiendra au siège de L’Art Rue, nous sommes ravis de vous inviter à une projection gratuite de trois films au Théâtre El Hamra. 


Couscous, Graines de dignité (2017, 57 min), écrit et réalisé par Habib Ayeb 

Mercredi 22 mai 

De 17h30 à 19 h 

 


Ce documentaire se concentre sur le politique, les conditions sociales, économiques et écologiques de la production alimentaire et démontre à quel point le couscous est en fait au cœur de la question de la dignité humaine individuelle et collective ainsi que de l’indépendance et de la souveraineté alimentaires locales et nationales des Tunisiens. 



> À propos du réalisateur


Habib Ayeb est géographe, chercheur et professeur émérite à l’Université de Paris 8 à Saint Denis. Spécialiste en géographie sociale, ses domaines de recherche couvrent les questions liées à la souveraineté alimentaire, l’environnement, les questions paysannes, le changement climatique, la marginalité et la pauvreté, le changement social et le rôle de l’environnement dans le développement de la sécurité alimentaire. Les domaines de recherche d’Ayeb sont principalement axés sur la Tunisie et l’ensemble de l’Afrique du Nord. Sa dernière publication majeure est le livre du professeur Ray Bush de l’Université de Leeds (Royaume-Uni) intitulé Food Insecurity and Revolution in the Middle East and North Africa. Questions agraires en Égypte et en Tunisie (Anthem Press, Londres 2019). Ses films documentaires comprennent Om-Layoun (2021 - sur les questions d’eau), Couscous : Seeds of Dignity (2017 - sur la souveraineté alimentaire), Fellahin (2014 - sur la résistance des petits agriculteurs), Gabes Labess (2014 - sur l’environnement) et Green Mirages (2012 - sur les modèles de développement et l’appauvrissement). Ayeb est également membre fondateur (2017) de l’Observatoire de la souveraineté alimentaire et de l’environnement (OSAE) à Tunis.  



Golden Horseshoes (1989, 105 min), écrit et réalisé par Nouri Bouzid

Jeudi 23 mai 

De 18h à 19h45  


Youssef Soltane, un intellectuel tunisien de 45 ans, est le produit d’une génération qui a vécu l’ère de l’euphorie et des grandes idéologies dans les années soixante, et de leur échec ultérieur. Il a été incarcéré et torturé pour ses opinions politiques. De plus, sa relation avec Zineb, un jeune et beau bourgeois, ne lui apporte que plus de problèmes. Au cours d’une longue nuit d’hiver, Youssef erre à la recherche d’un havre émotionnel, proie à toutes les questions qui inondent sa mémoire. 



> À propos du réalisateur


Nouri Bouzid est un réalisateur et scénariste tunisien. Il a réalisé huit longs métrages entre 1986 et 2019. Son premier long métrage, Man of Ashes, est projeté dans la section Un Certain Regard du Festival de Cannes 1986. Trois ans plus tard, son film Golden Horseshoes est projeté dans la même section au festival de 1989. Il a reçu de nombreux prix, dont le Prix Ibn Rushd pour la liberté de pensée pour l’année 2007 à Berlin. 


 


Natureza Morta / Nature morte (2005, 72 min), écrit et réalisé par Susana de Sousa Dias 

Vendredi 24 mai 

De 18h à 20h 


Dans une image, une autre se cache toujours. Utilisant uniquement des images d’archives et sans paroles, Still Life vise à redécouvrir et à plonger dans l’opacité des images réalisées pendant les 48 ans (1926-1974) de la dictature portugaise (nouvelles, séquences de guerre, documentaires de propagande et photos de prisonniers politiques) afin de favoriser de nouvelles interprétations. 



> À propos du réalisatrice


Le travail de Susana de Sousa Dias explore la dialectique entre histoire et mémoire, questionnant les régimes de visibilité, en mettant l’accent sur les archives. Son travail a été présenté dans des expositions d’art et des festivals de cinéma à travers le monde tels que Berlinale, IDFA, BAFICI, Pacific Film Archive, Harvard Film Archive, Flaherty, Documenta Kassel-Athens (Keimena Film Program), Arsenal Institute for Film and Videoart, Musée national d’art contemporain - Chiado. Elle a reçu entre autres le Grand Prix Cinéma du Réel et le Prix FIPRESCI pour son film 48. En 2012, elle a créé un collectif féminin qui a dirigé le festival du film documentaire de Lisbonne Doclisboa pour deux éditions, créant de nouvelles sections telles que Cinéma d’urgence et Passages (Documentaire et Art contemporain). Elle a reçu des bourses du DAAD Artists-in-Berlin Program (2023) et du MacDowell (2022). Elle enseigne à la Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Lisbonne. 

Informations pratiques

22 mai à 17:30h

23 mai à 19h45

24 mai à 18:00h


Théatre El Hamra 

Gratuit 

Informations prix

Gratuit

Partager