Nidhal Yahyaoui

Originaire de la Siliana, une région agricole mais aussi montagneuse qui fait le lien entre le Nord et le Centre de la Tunisie, Nidhal Yahyaoui a grandi dans les quartiers du vieux Tunis, où convergent des gens d’horizons différents. Dans ce melting pot sonore et musical, son oreille s’est aiguisée. La musique et le chant oriental le séduisent tout jeune, il y consacre une partie de ses débuts.

Sa voix épouse bien les modes du chant classique oriental : Oum Kalthoum, Warda… Mais il revient aux sources, se souvient des berceuses des vieilles grand-mères, du chant des moissons, les rythmes puissants des fêtes et des mariages, les voix de ces femmes et hommes qui résonnent dans les plaines. Il se définit ainsi par la musique qu’il fait, un travail d’archéologue qui cherche dans les entrailles de la terre les sonorités si familières mais à la fois si lointaines. 

En 2014, son projet « Bargou08 » affirme la force et la pertinence des traditions musicales populaires ancestrales et invite les jeunes générations à se réapproprier et à revendiquer ces pans de la culture tunisienne. Les chants vieux comme la terre reprennent vie. Nidhal les habille de touches électrorock suivant la trace du Mezoued dans ses créations « Alphawin » (2016), puis « Chaouia » (2019) qui est une recherche sur les rythmes et les fusions suggérées par l’âme du rythme, un univers sans partage qui réunit le temps des anciens au nôtre par la force d’un instant créatif. De sa rencontre avec le musicien français Benoist Este-Bouvot est né « Gourbi » (projet en cours en 2020) un titre qui évoque une habitation de fortune faite d’assemblage de matériaux différents, fragile et précaire. Il constitue l’habitat des marginaux et des défavorisés. « Gourbi » se fait l’écho des deux rives de la Méditerranée et accueille les riches sonorités et les nombreuses mélodies d'un monde fragilisé. Il œuvre pour une ruralité plus grande qu'une campagne, une ville plus petite qu'une rue. 

Au sein de L’Art Rue nait en 2021 la création « Rébétiko-Maalouf » qui bâtît des ponts entre les musiques grecque et tunisienne des années 1920.